Ligue 2: cinq choses à savoir avant le Paris FC – Nancy

Leader invaincu de la L2, le Paris FC reçoit Nancy (15e) qui n’a pas encore gagné (1 nul, 2 défaites) ce samedi (19h) au stade Charléty lors de la 4e journée de L2.

Girard reste mesuré. Seule équipe à avoir remporté ses trois matches, le Paris FC reste sur une belle performance à Amiens, relégué de L1 (2-1). Si tous les signaux semblent au vert, René Girard a tenu à avertir son groupe avant l’arrivée de Nancy: «Ces victoires, on est allé les chercher, on n’a volé personne mais on n’a encore rien gagné, lance l’entraîneur. Parisien. La route est longue. Notre principal danger, c’est nous dans le comportement que nous voulons avoir. C’est pourquoi vous devez rester humble et concentré. Je ne donnerai de cadeaux à personne. Girard s’attend à un match compliqué. «Nous avons rencontré des équipes assez athlétiques jusqu’à présent. Nancy est un profil d’équipe que nous n’avons pas encore affronté, c’est plus joueur. Nous verrons comment nous nous adapterons. Cela me donnera de bons indicateurs. Il faut être attentif, vigilant et très discipliné. « 

Toujours sans Marvin Gakpka . L’ex-Metz, recrue offensive phare de l’intersaison, doit encore attendre pour faire ses débuts en championnat avec le Paris FC. Alors qu’il se préparait à la fin de la préparation, Gakpa a d’abord été touché par le Covid-19 juste avant le premier match à Chambly. Il a ensuite été blessé à son retour à l’entraînement. «Mais nous espérons le récupérer rapidement», assure René Girard.

Un groupe qui grandit pourtant. Hormis Marvin Gakpa et Thibaut Campanini en phase de récupération, le staff a enregistré plusieurs retours cette semaine. Lamine Diaby Fadiga, blessé depuis la reprise et Youssoupha Ndiaye font ainsi partie du groupe élargi de 20 joueurs retenus face à Nancy. «Pour un entraîneur, il vaut toujours mieux avoir l’embarras du choix», estime René Girard. Jusqu’à présent, nous avons toujours joué avec de nombreux absents à cause des Covid et des blessés. Mais cela nous a montré que nous avions un groupe et pas seulement une équipe. Savoir que l’on peut compter sur 22-23 joueurs compétitifs nous a aussi permis de ne pas forcer à ramener nos blessés et de prendre des risques avec eux. Maintenant, il y aura plus de concurrence. Pour être sur le terrain, il faut le gagner. « 

Zéro succès pour Nancy au Paris FC. Nancy n’a jamais gagné sur le Paris FC en six matches officiels (2 nuls, 4 défaites). Depuis la reprise des Parisiens en L2, ils ont remporté les deux dernières confrontations à Charléty (2-1 en 2017-20018 et 2-0 en 2018-2019). Nancy reste sur des séries très négatives. En L2, l’équipe de Jean-Louis Garcia n’a plus gagné depuis… le 10 janvier, soit 11 matchs de championnat. Et à l’extérieur, c’est encore pire. Nancy reste sur dix-neuf matchs consécutifs sans victoire depuis avril 2019.

Karamoko et Akichi, les retrouvailles . L’arrière droit Souleymane Karamoko et le milieu de terrain Edmond Akichi ont disputé deux saisons au Paris FC entre 2017 et 2019 (8e et 4e de L2), où ils ont eu la première expérience de leur carrière en L2. «Je lui dois beaucoup, c’est le club qui m’a donné la chance de m’exprimer en L2», explique Akichi. J’y ai aussi beaucoup appris. J’ai de bons collègues au Paris FC. Mais je ne vais pas à Charléty pour l’amitié, j’y vais pour gagner. « 

Avatar

A propos de lauteur: Paul

Je suis amateur de football. J’y joue d’ailleurs tous les weekends. Pourquoi ne pas viser une carrière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *