Ligue 1: le Paris Saint-Germain a tenu le premier match «  déçu  » de Mauricio Pochettino, Lyon prolonge la tête

Le PSG a pris du retard très tôt sur la frappe de Romain Hamouma avant que Moise Kean ne nivelle peu de temps après, mais a travaillé en seconde période et n’a pas réussi à trouver un vainqueur.

Paris: Le premier match de Mauricio Pochettino en tant qu’entraîneur du Paris Saint-Germain s’est terminé par un match nul 1-1 à Saint-Etienne mercredi alors que sa nouvelle équipe glissait de trois points derrière le leader de la Ligue 1, Lyon.

Les champions en titre de la ligue ont pris du retard dès la frappe de Romain Hamouma avant que Moise Kean ne nivelle peu de temps après, mais a travaillé en seconde période et n’a pas réussi à trouver un vainqueur.

« Bien sûr, je suis déçu parce que nous sommes PSG, nous voulons gagner », a déclaré Pochettino à Telefoot . « Je suis content de l’effort des joueurs, de leur attitude. »

L’ancien patron de Tottenham n’a été confirmé comme successeur de Thomas Tuchel que samedi, quatre jours après l’annonce officielle du limogeage de l’Allemand.

Mais l’ampleur de la tâche à laquelle était confronté l’ancien défenseur du PSG était exposée devant lui au stade Geoffroy-Guichard alors que la défense du titre des géants de la capitale subissait un autre coup.

« Ce n’est que le début », a ajouté Pochettino, 48 ans. «Nous devons apprendre à nous connaître. C’était difficile car la préparation était trop courte.

« C’est positif mais il y a des choses à améliorer. »

Lyon a survécu à un retour tardif de Lens pour prolonger son avance avec une victoire 3-2, le double de Memphis Depay se révélant crucial.

Le PSG est passé deuxième, au-dessus de Lille à la différence de buts, après que l’équipe de Christophe Galtier ait glissé à une défaite surprise 2-1 à domicile contre Angers.

Pochettino n’a apporté que deux changements au onze de départ final sélectionné par Tuchel pour la victoire 4-0 sur Strasbourg avant la pause hivernale, Moise Kean et Idrissa Gueye revenant à la place de Rafinha et Timothée Pembele.

Le PSG a bien commencé les attaquants mais semblait vulnérable à l’arrière et a été contraint de payer à la 19e minute alors que Gueye perdait négligemment la possession à la limite de sa propre zone.

Denis Bouanga a eu amplement le temps de repérer Romain Hamouma, qui a tapé dans les filets.

Mais les visiteurs n’ont pas perdu de temps à égaliser alors que Kean a remboursé la foi de Pochettino pour marquer le premier but de l’époque de l’Argentin, tournant et tirant à la maison après la passe de Marco Verratti.

L’attaquant italien a désormais marqué 10 buts pour le PSG depuis qu’il a été prêté par Everton en fin de saison.

Mais Les Verts, qui tentaient de prolonger leur invaincu à sept matches, ont continué à trouver des trous béants dans la défense à l’extérieur et Keylor Navas a dû faire un arrêt intelligent en plongeon pour empêcher la volée de Mathieu Debuchy.

Paris a dominé la possession au début de la deuxième période, mais Saint-Etienne avait les meilleures chances, Bouanga refusé par Navas et Hamouma ayant un appel de pénalité rejeté.

Le PSG a commencé à mettre la pression dans les 15 dernières minutes, Angel Di Maria forçant le gardien de but local Jessy Moulin à effectuer un arrêt bas intelligent après le mannequin intelligent de Kylian Mbappe.

Le remplaçant Pablo Sarabia a perdu une chance en or dans le temps additionnel, flamboyant avec juste Moulin à battre.

Depay licencie Lyon plus clairement

Au Groupama Stadium, Lyon a pris une avance de trois buts sur Lens grâce au doublé de Depay et au but contre son camp de Steven Fortes.

L’OL de Rudi Garcia, qui a mené l’élite à Noël pour la première fois depuis 2008, a tenu trois points essentiels malgré le retour de Florian Sotoca et Cheick Oumar Doucoure pour Lens.

Lille, qui était à égalité de points avec Lyon à l’approche de la journée, a chuté à la troisième place alors que Romain Thomas a marqué deux fois dans les 10 premières minutes pour Angers au stade Pierre-Mauroy.

Burak Yilmaz en a retiré un avant la pause mais le côté extérieur a tenu bon.

Marseille a renforcé ses espoirs de titre, car la frappe de Dimitri Payet à la 80e minute a contribué à assurer un succès 3-1 à domicile contre Montpellier.

Les hommes d’André-Villas Boas sont cinquièmes, mais à seulement huit points de Lyon avec deux matchs en main.

Plus tôt mercredi, le règne de l’ancien entraîneur de la France, Raymond Domenech, à Nantes, 17e, a débuté par un nul nul et terne contre Rennes, quatrième.

« Nous avons posé la première pierre », a déclaré Domenech, qui a conduit la France à la finale de la Coupe du monde 2006.

« Maintenant, nous devons continuer à nous améliorer. »

Monaco s’est classé cinquième avec une victoire de 5-2 à Lorient à 10, avec Aleksandr Golovin et Kevin Volland parmi les buteurs.

Avatar

A propos de lauteur: Paul

Je suis amateur de football. J’y joue d’ailleurs tous les weekends. Pourquoi ne pas viser une carrière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *